Play with me, Nicoletta Ceccoli, Éditions Soleil
Jérôme Noirez
Nicoletta Ceccoli est une artiste saint-marinaise— micro-État enclavé au cœur de l’Italie et répondant au nom de République de Saint-Marin — dont le travail et le talent se font de plus en plus remarquer. En témoignent les nombreuses traductions aux quatre coins du globe. Play with me est un bel artbook, disponible aux éditions Soleil au sein de la collection Venusdea dirigée par Barbara Canepa et Clotilde Vu. Un ouvrage surprenant, empreint d’onirisme, de poésie et de mélancolie, jouant subtilement entre innocence et perversion.

Infos pratiques

Play with me

Nicoletta Ceccoli

République de Saint Marin

Soleil

Noëmie Chevalier

Adeline Richet-Lartigue

Charlotte Thomas

Matteo De Longis

Hélène Remaud

Inédit

Mars 2018

120 pages

26,3 x 31,5 / Couverture cartonnée

29,95 euros

978-2-302-06479-9

© Éditions Soleil, 2018 – © Venusdea/Ceccoli, 2018

Play with me

Nicoletta Ceccoli

Éditions Soleil

Chronique réalisée par Frank Brénugat

Merveilleux

Enfance

Acryliques sur papier

NOTRE ÉVALUATION

Richesse iconographique
Contenu éditorial
Maquette
Vidéos
liens Internet

THÉMATIQUE

L’univers onirique de l’Italienne Nicoletta Ceccoli n’est à nul autre pareil, exception faite peut-être de celui de Benjamin Lacombe dont il partage certaines dimensions formelles et conceptuelles. Notre créatrice a longtemps œuvré pour le compte de nombreuses maisons d’édition internationales. Elle a fourbi ses armes à plusieurs reprises au bénéfice des éditions Actes Sud en réalisant quelques couvertures de titres de la collection Actes Noirs. Nous lui devons également le character design de l’étonnant film d’animation La Mécanique du cœur du réalisateur Mathias Malzieu. Récompensée par le Prix Andersen en 2001 comme meilleure illustratrice de livres pour enfants en Italie et médaille d’argent de The Society of Illustrators en 2006, notre dame nous donne à voir dans ce nouvel artbook une série graphique empruntant aux contes et au monde de l’enfance. Son travail dévoile une ouverture sur les jardins de l’innocence et des délices, entremêlant friandises, bestiaire, jouets et contes. Une promenade initiatique où l’innocence s’efface malicieusement au profit d’une échappée plus sombre et inquiétante.

Les œuvres sont décomposées en quatre tableaux. Le premier, « Candyland », se rattache comme le titre l’indique au monde sucré des bonbons et autres douceurs riches en glucose. Le deuxième, intitulé « Wild beauties », nous invite à partager le regard des jeunes filles confrontées au monde la nature. Le suivant, « Come play with me », se rattache à l’univers enfantin des jouets tandis que le dernier tableau, « Tales from Wonderland », nous fait entrevoir le monde merveilleux et onirique d’un Alice au pays des merveilles quelque peu revisité.

D’une page à l’autre, le lecteur navigue entre deux univers, passant d’un monde de l’enfance à un monde plus adulte, oscillant entre des scènes faussement naïves et d’autres, plus explicites. L’ambiguïté le dispute au voyeurisme, amenant le spectateur à réfléchir sur son regard porté au monde de l’enfance, monde accolé à une innocence qui semble devoir n’en porter que le nom. Play with me nous dévoile moult saynètes, doucereuses et croquignolettes à souhait, lesquelles nous convient à une régression ad uterum. Le temps d’une innocence consommée et consumée.

• Almost Alice – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• My Favorite Costume / The Uninvited – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• By the Time You Are Real – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• Solitary / Come Play With Us Forever – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• Lady Blue Bell – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018

Lecture

Derrière une colorimétrie pastel et une certaine légèreté du trait, propres à l’auteure, se dessine un univers dont le chatoiement ne saurait laisser indifférent. Cette douce invitation nous convie toutefois à un spectacle bien éloigné des rivages tranquilles et rassurants du conte pour enfants, dévoilant au fil des pages un univers érotique dont on mesure aisément la charge sexuelle potentielle, où perversion et abandon s’entremêlent dans un abîme de désirs. Les codes éprouvés et implicites d’une sexualité en devenir auxquels sont habituellement confrontés les protagonistes des contes pour enfants s’en trouvent bousculés, pour devenir sous le trait gracieux et faussement innocent de Ceccoli plus que jamais explicites. En témoignent ces jeunes femmes fatales au regard triste, ces loups déguisés en petites filles sages ou encore ces Alice égarées dans un Wonderland aux contours malséants. Belle retraduction, en somme, de l’œuvre maitresse de Bettelheim, Psychanalyse des contes de fées.

L’envoutement fonctionne à merveille, transportant le spectateur d’une saynète à une autre, où l’inexpressivité manifeste des protagonistes ne manque pas de susciter un vif embrasement. Une œuvre finement ciselée, emprunte de douceur et de délicatesse, faussement innocente, mais assurément troublante. Un monde d’une subtile et étrange densité onirique sur lequel notre bon docteur Freud aurait fort à dire… En témoignent les thématiques abordées : peur de la frigidité ou de l’abandon, chosification de la femme, jeux subtils de la séduction. Autant de peintures qui s’offrent à moult interprétations. Si toutefois les jeunes filles se positionnent souvent comme victimes et objets d’une phallocratie éprouvée, certains tableaux les montrent à l’inverse comme dominatrices et sujets.

Les tableaux de Nicoletta Ceccoli se montrent fascinants, oscillant entre légèreté et gravité, innocence et perversion, discrétion et voyeurisme. La dimension ironique des titres accolés aux œuvres en est la parfaite illustration. Play with me confronte le spectateur à la complexité de monde de l’enfance, enfermé par une frontière impossible à franchir entre fantasme et réalité. Un monde fait de rêves et de projections mal éclairées, dont les potentialités sont à peine esquissées, champ des possibles que le monde adulte ne manquera pas de combler. Ou pas. Au-delà des échanges innocents que laissent voir ces différents tableaux, il en est d’autres où s’entrevoient des rapports plus complexes, plus subtils, interdits parfois, témoins de l’étrange psyché de la nature humaine. Toutes les peintures de Ceccoli nous renvoient à la figure de l’Autre. Cet Autre. Cette insaisissable altérité, objet de fantasmes et de peurs, laquelle me ramène sans cesse sur les chemins incertains de mon insularité, condamné que je suis à arpenter les chemins multiples de la vie pour faire mienne cette autre figure. Cet alter ego, objet et sujet de toutes les convoitises, de toutes les déclinaisons et de toutes les machinations possibles. Cet autre miroir du Moi finalement.

On soulignera par ailleurs un bel objet éditorial, bénéficiant d’un grand format et d’un grammage de bonne facture. Les tableaux en double page bénéficient de la mise en exergue de certains détails, nous permettant ainsi de pénétrer l’œuvre avec plus de gourmandise. Au travers de cette centaine de pages, ce sont près de quatre-vingts illustrations réalisées en acrylique sur papier qui sont données à la contemplation. On regrettera en revanche, même si cette réserve n’occulte en rien l’intérêt de l’ouvrage, un contenu éditorial a minima. Seuls une courte introduction, une bibliographie, une table des expositions et un index de l’ensemble des tableaux sont à mentionner. Une biographie digne de ce nom ou une préface eurent été les bienvenues… Mais ne boudons pas notre plaisir : l’objet est désirable et offre suffisamment de matière pour les amoureux de beaux livres. Après Beautiful Nighmares et Daydreams, Play with me continue d’explorer les moindres recoins de la psyché humaine où se combinent amour, innocence, séduction et fantasme. Une palette aux registres ambigus pour cet étrange animal qu’est l’homme, condamné à osciller entre Éros et Thanatos.

• Toys in the Attic – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• Taps – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• Its Only a Game – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• Big Bar Liar – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• For Your Eyes Only – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• A Girl Hides Secrets – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• Deaddringers – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018
• Come play With Us Forever – Play with me – © Éditions Soleil, 2018 – © Nicoletta Ceccoli, 2018

Sommaire

Candyland

Wild Beauties

Come play with me

Tales from Wonderland

Vidéos

Nicoletta Ceccoli. DistantMirrors.

Daydreams.Nicoletta Ceccoli.

Sites internet

By |2018-11-03T17:53:43+00:003 novembre 2018|Categories: Beaux-Livres, Graphisme, Livres|Tags: , , , , , , |Commentaires fermés sur Play with me, Nicoletta Ceccoli, Éditions Soleil
lefictionaute est un site consacré aux territoires de l’imaginaire. Il a pour objectif de mettre en avant les productions associées à la science-fiction, au fantastique et à la fantasy, sans omettre naturellement les riches domaines flirtant avec les limites du genre. Il vise à offrir aux internautes un appareil critique le plus généreux possible sur les principaux supports du genre. Notre ambition est d’offrir aux différents acteurs — auteurs comme éditeurs — la meilleure visibilité possible de leur travail et aux internautes la meilleure porte d’accès à la richesse de ces travaux.

© Copyright – | Responsable du site Franck BRÉNUGAT
Création Graphique Philippe ARZUR | Tous Droits Réservés | Contact : brenugat@mac.com