Little Nemo in Slumberland
Previous
ALEATOIRE
Prisonniers du temps, Michael Crichton, Éditions Robert Laffont
Next
L'Ecran Fantastique Logo

L’Écran Fantastique – Hors-Séries

par Frank Brénugat6 décembre 2015
Informations

 

Ligne éditoriale

Mensuel incontournable consacré au cinéma fantastique, L’Écran Fantastique fut créé en 1969 par Alain Schlockoff, lequel officie toujours bon pied bon œil comme rédacteur en chef. Ayant commencé sa carrière comme simple fanzine tirant en noir et blanc, ce mensuel s’apprête d’ici peu à fêter dignement son premier demi-siècle. Depuis 2012, une nouvelle maquette offre aux lecteurs quelque 160 pages dont un cahier de 32 pages Les Archives du cinéma fantastique, portant sur l’histoire et les thématiques de notre cinéma de genre. L’Écran Fantastique aborde tous les aspects du cinéma fantastique et de science-fiction, notamment au travers d’une série d’entretiens plus que généreuse. Réalisation, scénario, interprétation et autres effets spéciaux sont passés au crible par une poignée de rédacteurs fort avisés. Les Hors-Séries, dont la parution demeure fluctuante, reprennent la même charte graphique et ligne éditoriale que les mensuels, à ceci près qu’ils sont, par définition, consacrés à une seule thématique, laquelle se réfère le plus naturellement du monde à une actualité cinéma d’importance. Côté charte graphique, on signalera une iconographie d’une richesse qu’il serait bien difficile de prendre en défaut. Si celle-ci sert une mise en pages classique et esthétiquement flatteuse, on peut parfois déplorer que cette dernière soit fortement ramassée ! Gardez votre monocle à portée de vue… Fort heureusement, le grand format (250 x 300 mm) autorise une lecture des plus sereines pour le commun des mortels, consolidant de la sorte une ossature déjà bien charpentée. Certes, le prix frisant les 10 euros peut paraître un tantinet dissuasif, mais le rédactionnel est d’une telle densité que le lecteur ne saurait raisonnablement renier un tel achat. Bien au contraire. Le rédactionnel s’avère en effet d’un professionnalisme et d’une richesse tout exemplaires. Si les entretiens fournissent comme indiqué le gros du contingent, les autres domaines ne sont pas en reste pour autant et nous permettent de faire sensiblement le tour de la thématique abordée. Bandes dessinées, jeux vidéo, romans, goodies et compagnie sont ainsi de la partie et participent habilement à la construction du hors-série.

 

Sites internet

Magazine L’Écran Fantastique
Facebook L’Écran Fantastique
Twitter L’Écran Fantastique

 

Hors-Séries

J.J. Abrams contre-attaque

Hors-Serie Ecran Fantastique STARWARS

La vision de J.J. Abrams : « Après avoir ressuscité avec talent l’univers de Star Trek au cinéma, le nouveau Wonder Boy d’Hollywood a accepté une nouvelle mission presque impossible : coécrire et réaliser un septième épisode de Star Wars qui soit accepté par les fans de la trilogie originale et par les spectateurs de toute la planète. » Article signé Pascal Pinteau.

Les nouveaux visages de Star Wars : Daisy Ridley & John Boyega : « Dans le camp des héros, aux côtés d’Oscar Issac que l’on avait déjà découvert dans Inside Llewyn Davis des frères Coen, A Most Violent Year, de J.C. Chandor, et surtout dans le remarquable thriller de science-fiction Ex Machina, deux acteurs anglais presque inconnus tiennent les rôles principaux : la débutante Daisy Ridley qui n’avait tourné que pour la télé, et John Boyega que les fantasticophiles avaient aperçus dans la sympathique série B britannique Attack the Block en 2011, où il repoussait une invasion extraterrestre dans une tour de banlieue… » Propos recueillis et traduits pas Pascal Pinteau.

Les acteurs aux masques : Andy Serkis et Lupita Nyong’o : « Entretien croisé avec les comédiens qui donnent vie au redoutable Chef Suprême et à la pittoresque Maz Kanata. » Propos formatés et traduits par Pascal Pinteau.

Dans les coulisses de la créature Shop : « Sous l’impulsion de Kathleen Kennedy et de J.J. Abrams, Le Réveil de la Force marque le grand retour de l’animation et des techniques traditionnelles de manipulation de marionnettes, combinées aux effets numériques d’aujourd’hui. » Propos recueillis et traduits pas Pascal Pinteau.

Initiales BB : Une star est née : « Il était déjà culte avant même que Star Wars : Le Réveil de la Force ne soit sorti en salles. Le petit droïde tout en rondeur BB8 semble bien parti pour voler la vedette à son cousin R2-D2 dans les nouveaux épisodes de la saga. » Propos recueillis et traduits pas Pascal Pinteau.

Ancrer Star Wars dans le réel : « Le superviseur des effets visuels Pat Tubach. La 3D dans le respect de la tradition. » Propos recueillis et traduits pas Pascal Pinteau.

Quand ILM retrouve Star Wars : « Le supervisor senior des effets visuels Roger Guyett. Moderniser l’ADN de la saga. » Propos recueillis et traduits pas Pascal Pinteau.

Animer l’impossible : « Le superviseur de l’animation Paul Kavanagh. Le Faucon Millenium et les gouttes d’eau. » Propos recueillis et traduits pas Pascal Pinteau.

George Lucas : La construction d’un Empire : « Quand il a voyagé dans sa galaxie lointaine, George Lucas était loin d’imaginer qu’il prenait un billet sans retour. Retour sur la naissance d’une aventure sans prétention devenue un phénomène hors norme. » Article signé Thomas Gilbert.

La musique des étoiles : John Williams : « Considéré comme le plus populaire de tous les compositeurs de musiques de film, John Williams a pris une autre dimension grâce à Star Wars. Sans sa partition, la saga de George Lucas n’aurait peut-être pas connu le même destin. » Article signé Thomas Gilbert.

Chronique d’une épopée en six actes : « Si la mythologie Star Wars s’est développée au fil des ans sur un vaste univers étendu décliné sous forme de films, de séries animées, de jeux vidéo et de comic books, les fondements de cette saga interplanétaire reposent sur six longs métrages qui, de 1977 à 2005, en ont défini les codes et les règles. » Article signé Gilles Penso.

Les créatures de la trilogie originale : « Tout sur les secrets de fabrication de la ménagerie fantastique de la première trilogie Star Wars, à travers le témoignage de ses principaux artisans. » Propos recueillis par Gilles Penso.

La troisième trilogie : George Lucas et les épisodes fantômes : « Longtemps considérée comme une chimère, la troisième trilogie Star Wars est enfin initiée ces jours-ci. Cela fait pourtant près de deux décennies que George Lucas répète que sa saga ne se poursuivra pas au-delà du Retour du Jedi (1983). Selon le père fondateur, la « guerre des étoiles » devait se conclure sur la rédemption d’Anakin Skywalker. Une affirmation sur laquelle il reviendra en 2012, à l’approche de la vente de Lucasfilm. Et pour cause : loin d’être une simple fantaisie de fan, une autre trilogie fut bel et bien envisagée. Il y a près de quarante ans, dans notre galaxie… » Article signé Pierre-Éric Salard.

La chronologie de la Guerre des Étoiles : une histoire de canons : « Au fil du temps, l’univers de la saga Star Wars s’est développé et étoffé au-delà des films, à force de romans, comics, séries télévisées et jeux vidéo. Près de quarante ans après la sortie de l’Épisode IV, Un nouvel espoir, ce monde fictif, régi par ses propres règles (l’existence de la Force, le vol spatial, l’assimilation de multiples espèces extraterrestres…), s’est vu doter d’une dense et riche mythologie issue de ces multiples supports. Pourtant, deux ans après le rachat de Lucasfilm par Disney, les instances dirigeantes des studios décidèrent de faire table rase de ce passé. Et d’inscrire le Réveil de la Force dans une toute nouvelle continuité… » Article signé Pierre-Éric Salard.

Un nouvel espoir : La revanche des jeux vidéo : « Depuis plus de trois décennies, la saga Star Wars est intimement liée aux évolutions de l’industrie des jeux vidéo. Plus d’une centaine de titres ont ainsi vu le jour sur des dizaines de supports – ordinateurs, consoles, smartphones, bornes d’arcade, etc. Une relation d’autant plus riche que George Lucas avait fondé son propre studio de développement et d’édition de jeux vidéo, LucasArts. Or sur le front vidéoludique, la dernière décennie ne fut pas tendre avec la saga. Une situation qui s’apprête à changer grâce à la renaissance de Star Wars sous l’égide de Disney… » Article signé Pierre-Éric Salard.

Les figurines Star Wars : des jouets, une collection : « Parmi les nombreux produits dérivés générés par l’univers Star Wars, les figurines produites par Kenner entre 1978 et 1985 ont acquis un statut particulier. D’abord jouets permettant de récréer les scènes des films, elles sont devenues de véritables objets de collection. » Article signé Thomas Gilbert.

Au cœur de la galaxie Marvel Super-Héros : les nouvelles icônes du cinéma

Hors-Série 19 Ecran Fantastique

Producteur exécutif Jeremy Latcham : Entretien avec Jeremy Latcham, qui retrouve la galaxie Avengers après avoir flirté avec celle des Gardiens de la galaxie. Un univers qu’il maîtrise parfaitement étant donné qu’il a coproduit toutes les aventures d’Iron Man, saga liée à celles des Avengers.

Acteurs Chris Evans et Jeremy Renner : Entretien avec Chris Evans qui retrouve un Captain America gagnant en assurance tandis que Jeremy Renner renfile le costume d’un Hawkeye à la personnalité plus affinée.

Scénariste, réalisateur et producteur exécutif Joss Whedon : Entretien avec Joss Whedon, l’une des valeurs sûres de Marvel Studio, lequel retrouve les postes de réalisateur et scénariste pour la suite du plus grand succès des studios Marvel.

Chef décorateur Charles Wood : Entretien avec Charles Wood dont les décors d’Avengers – L’Ère d’Ultron constituent assurément l’un des plus grands défis du principal intéressé, eu égard à la diversité des lieux d’action et de la taille démesurée de certains d’entre eux.

La méthode Marvel : Retour sur les secrets d’une longue série incontestable de succès. Analyse tentant de rendre compte des raisons de l’incroyable « success story » des studios Marvel, laquelle prend acte avec la naissance du premier Iron Man sorti en 2008.

L’influence des Supers-Héros : Décryptage des icônes absolues des temps modernes que sont ces nouveaux héros du grand écran. L’auteur établit un hypothétique parallèle entre les figures modernes de notre culture populaire et celles de notre mythologie gréco-romaine et chevaleresque.

Les Jeux Marvel : Retour sur 30 années de jeux vidéo de la galaxie Marvel, d’une richesse tout aussi comparable à celle des films, laquelle richesse qui n’a pas manqué de contribuer à celle de l’industrie cinématographique. Le dossier suivant annonce quant à lui les futures productions Marvel liées au domaine de l’industrie vidéoludique.

L’univers des attractions Marvel : Longue présentation des parcs d’attractions qui prolongent le succès, initié en salles, de nos très nombreux supers-héros. Succès présents, mais aussi à venir depuis que Marvel est tombé dans l’escarcelle de Disney…

 

Votre avis sur la critique
Énooorme !
33%
Bonnard
67%
Gentillet
0%
Fadasse
0%
Affligeant !
0%
ARZUR FREELANCE
Frank Brénugat
Diplômé d’un Master en philosophie, Frank Brénugat a été enseignant en Formation Humaine et Sociale dans les écoles ENSETA Bretagne (École Nationale Supérieure de Techniques Avancées) et ISEN Brest (Institut Supérieur de l’Électronique et du Numérique). Il enseigne actuellement la philosophie dans l’établissement brestois du groupe scolaire Javouhey. Ancien Directeur de la rédaction du magazineParallèles, il se passionne pour les contrées associées aux domaines de l’imaginaire et voue un amour sans bornes à l’égard des voyages.
Commentaire(s)
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

ARZUR création web et print www.philippearzur.fr